Protections auditives sur-mesure pour professionnels

1. La protection auditive contre le bruit en milieu professionnel

2. Les protections auditives sur-mesure

3.  La gamme Audika DLO pro

Une exposition prolongée à des fortes intensités sonores endommage l'audition de manière irréversible. 7 millions de français vivent dans des zones de bruit excessif et plus de 2 millions d'entre eux y sont exposés dans leur environnement professionnel, parfois à des niveaux dangereux !

Le bruit au travail gêne 39 % de la population active. C'est un constat alarmant car le bruit est dangereux et tous les professionnels doivent désormais en prendre conscience.

DU SON...AU BRUIT !

Le son devient un bruit lorsque celui-ci provoque une sensation acoustique gênante voire agressive. Ainsi, la musique devient du bruit lorsqu’elle est perçue comme fatigante ou désagréable. Un bruit peut donc être défini par :

  • son intensité : constante, variable, faible, moyen, fort, nocif…
  • ses composantes fréquentielles : pur (constitué d’une seule fréquence) ou complexe (composé de plusieurs ondes sonores ayant chacune une fréquence, une amplitude et un timbre propre).
  • ses variations temporelles : continu, discontinu, périodique, court, long…
  • son milieu d’expression : ouvert, fermé, réverbérant, feutré, ouaté, amorti.

LA DURÉE D'EXPOSITION

La prise en compte de la durée d'exposition à un bruit est capitale pour la préservation de son capital auditif, qu'il s'agisse d'un son continu ou constant ou bien encore d'un son impulsionnel, bref et intense.

A noter :

  • tous les 3 dB, l'intensité du bruit double : la durée d'exposition maximale est alors diminuée de moitié !
  • une trop forte ou trop longue exposition au bruit peut engendrer des effets nocifs sur l'organisme.

échelle du bruit

Un excès de bruit dans un quotidien professionnel n'a pas seulement des effets néfastes sur l'audition, on constate aussi des effets extra-auditifs non négligeables, tels que baisse de la vigilance, stress, anxiété, trouble du sommeil... La conséquence de tout cela ? Une source supplémentaire d'accidents du travail, voire à terme, une baisse de la productivité des collaborateurs de votre entreprise ! 

La surdité est l'une des premières maladies professionnelles en France : pensez à préserver le capital auditif de vos collaborateurs !

LES EFFETS SUR L'AUDITION

Les effets nocifs du bruit sur l'organisme vont être fonction de sa fréquence, de son intensité, de sa durée et de sa répétition.

Les traumatismes sonores sont la première cause de perte auditive non liée au vieillissement et à l'usure naturelle du système auditif. Ils font généralement suite à une exposition à des bruits intenses ou brutaux (concert, explosion...) ou à des bruits répétitifs (machine, tir, marteau-piqueur...).

Suite à ces divers traumatismes, les problèmes d'audition s'installent alors en plusieurs phases :

  • La fatigue auditive : c'est une diminution temporaire de l'acuité auditive (pouvant s'accompagner de bourdonnements, d'acouphènes....).
  • La phase de latence totale : le déficit devient permanent, sans modification de de la perception de la parole.
  • La phase de latence subtotale : à ce stade, on note une gêne à la compréhension pour la voix chuchotée.
  • La surdité manifeste : l'hypoacousie est nette et entraîne une gêne sociale.

LES EFFETS EXTRA-AUDITIFS

En plus des répercussions sur le système auditif, une trop longue et trop forte exposition au bruit peut avoir des effets nocifs sur la santé de l'ensemble des collaborateurs d'une entreprise. Les conséquences engendrées sont loin d'être négligeables pour la productivité de votre entreprise, jugez plutôt !

  • Des troubles du sommeil peuvent apparaître. Leurs effets à long terme ? Une fatigue chronique excessive, de la somnolence, une réduction de la motivation au travail et des performances de vos collaborateurs.
  • Sur le système végétatif, on a constaté qu'une accélération du rythme cardiaque ou encore qu'une élévation de la pression artérielle pouvaient se manifester.
  • Enfin, sur le système nerveux, les conséquences possibles sont une augmentation significative du stress, de l'anxiété chronique ou des états dépressifs.

LA LÉGISLATION 

Protéger les collaborateurs de votre entreprise des nuisances sonores est primordial. Cela peut également être une obligation légale. En effet, les entreprises dont les salariés sont exposés 8 heures par jour à un niveau sonore supérieur ou égal à 80 dB doivent leur fournir des protections auditives.

La norme Européenne 2003/10/CE fixe les seuils suivants :
               - A partir de 80 dB en bruit constant, des protections auditives doivent être disponibles.
               - Dès 85 dB en bruit constant, le port des protections auditives est obligatoire.
               - 87 dB en bruit constant est le seuil maximum toléré lors du port de protections auditives.

législation exposition au son

Partagez ce contenu via :